Admirer les aurores boréales en Islande

aurores boréales

La nature boréale regorge de merveilles parfois insoupçonnées. Et il a fallu qu’en Islande, l’une des beautés de la nature se montre du haut des cieux. Le firmament nocturne est quelques fois magnifié par une superbe aurore boréale laissant sidérer tout spectateur sur terre. Bien que ces phénomènes très curieux de la nature se produisent fréquemment en Islande, ils restent quand même difficiles à chasser. Découvrez alors les moments, les endroits et la meilleure technique pour en profiter au maximum.

Les moments et lieux pour avoir plus de chances d’admirer une aurore boréale en Islande

Les aurores boréales sont des phénomènes optiques. Elles se produisent presque tous les jours, mais restent invisibles à l’œil nu. Cette disparation apparente est due au fait que les lumières provenant de ces aurores sont éclipsées par la lumière du soleil. Les étoiles aussi sont comme cela. Même pendant le jour, elles sont dans le ciel, mais elles demeurent invisibles à cause du soleil. Ainsi, pour admirer ces phénomènes du grand nord, il faut attendre les moments où la nuit est la plus sombre qui soit. Sans pleine lune, loin des villes et des endroits lumineux.

Les aurores boréales s’observent le mieux durant la saison hivernale. En Islande, cette période commence en septembre et se termine en avril. Vu que ce pays se trouve près des pôles, la journée en été est très longue. Par exemple, du 18 au 26 juin, le soleil se couche après minuit. Ces jours sont appelés des jours polaires. Il est donc vain de chercher des aurores polaires pendant ces temps-là.

Certaines régions islandaises sont connues pour être des lieux favorables pour voir les aurores boréales. Ces endroits sont : la montagne de Kirkjufell, le lagon de Jökulsarlon, la région de Landmannalaugar et les fjords de l’Ouest. Mais il s’avère aussi que d’autres régions permettent de capturer en photographie ces phénomènes naturels. Il s’agit de la région de Gullfoss, Skogafoss, Crodofoss et Reynisdrangar.

Les solutions d’excursion

Pour mieux admirer les aurores boréales, vous devez donc vous éloigner un peu des villes et des villages. Ainsi, vous pouvez aller vous rendre vous-même dans ces endroits de prédilection en louant des voitures ou des motoneiges. Sentez ainsi la liberté d’explorer la magie hivernale de l’Islande.

Mais une solution plus pratique assure des itinéraires plus enrichissants. Des agences organisent des excursions et des sorties en groupe en pleine nature. L’avantage réside dans la possibilité de tomber sur les moments les plus propices pour contempler les aurores boréales. En plus, vous n’avez pas à préparer votre itinéraire, vous n’avez qu’à suivre les guides. Pour plus d’informations, visitez le site web de ces agences. 

Ces excursions permettent en outre de vivre des expériences insolites dans l’appréciation des aurores boréales. Par exemple, dans le Secret Lagoon, vous pouvez en même temps profiter des eaux thermales. Au large de Reykjavik, le spectacle est sublimé par le passage des baleines.

Ces sorties coûtent une quarantaine d’euros. Une contemplation des aurores boréales depuis un bateau de croisière vaut un peu plus.

Mais en fait, comment se forme l’aurore boréale ?

Ce phénomène est majestueux tant par sa beauté que par son origine. Sa forme et les couleurs qui le composent cachent pourtant une profonde explication physique. L’aurore boréale provient des chocs entre les gaz de l’atmosphère et des particules provenant du soleil. En effet, en chaque instant, l’astre du jour émet des particules énergétiques dont l’ensemble s’appelle « vent solaire ». Une partie est déviée par le champ magnétique terrestre. Lorsque ces corps microscopiques entrent en collision avec les gaz, ceux-ci s’ionisent et émettent de la lumière. La couleur verte par exemple vient de l’ionisation du dioxygène situé entre 100 et 200 km d’altitude.     

Partir en voyage en famille au Costarica
Découvrir les meilleurs circuits de voyage au Japon